Equilibre acido-basique vs PRAL

L'équilibre acido-basique expliqué : le PRAL a tout faux

Alimentation alcalinisante faux
 
 
Le PRAL, indice fondant la pseudo alimentation alcalinisante, très utilisé par les naturopathes comme argument pour promouvoir une alimentation riche en fruits et légumes, est le Potential Renal Acid Load : il ne s'intéresse pas aux différents pH du corps, mais au pH de l'urine. Moi, si je voulais alcaliniser mes WC, je mettrais de la javel!
 
Ce qui entre dans le corps quand on mange des fruits et légumes, c'est de l'acidité : leur pH est en dessous de 7, c'est à dire qu'ils contiennent beaucoup d'ions H+ (et peu d'ions OH-). [Ce qui n'empêche pas ces aliments de contenir aussi des nutriments et des principes actifs utiles, qui peuvent potentiellement jouer sur le pH indirectement.]
Dans l'estomac, le pH s'ajuste selon ce qu'il y a à digérer. Son contenu sera amené à un pH très acide, quoi qu'on y mette.
 

Que dit la médecine?

Elle ne parle pas du PRAL.
Pour contrer une acidification excessive des cellules, le corps combine l'ion bicarbonate HCO3- à l'ion H+ pour donner de l'eau H2O et du CO2 éliminé par les poumons, élimine les déchets acides et alcalins par la voie rénale, utilise des tampons (dont font partie les protéines). Détails ici : http://www.md.ucl.ac.be/virtanes/ac-bs1.pdf
 
L'acidification des cellules vient généralement de l'acide lactique, produit par l'utilisation anaérobie de glucose pour fabriquer de l'énergie lorsque l'apport d'oxygène à la cellule ne suit pas la demande.

Chez les diabétiques, il y a un risque d'acidocétose : si la cellule ne reçoit pas de glucose à cause d'un manque d'insuline, le corps produit des acides cétoniques comme carburant, mais ils ne peuvent pas non plus entrer dans la cellule et s'accumulent dans le sang.

Il y a aussi l'acidocétose alcoolique, au mécanisme plus complexe :
http://www.jle.com/download/abc-265923-une_acidocetose_alcoolique_--Wpp-IX8AAQEAAHoQC6AAAAAF-a.pdf

Si les poumons ou les reins ne fonctionnent pas normalement, il peut aussi y avoir acidose ou alcalose par défaut des mécanismes régulateurs du pH. http://cuen.fr/umvf/spip.php?article70
[S'il y a une tendance à l'acidose chronique (réelle, pas celle de l'urine!) due à une atteinte de ces organes, alors il pourrait théoriquement être bon de limiter la quantité d'ions H+ apportés par l'alimentation, donc de limiter les aliments acides... en particulier les fruits!]
 

Démystifions le PRAL

Le PRAL considère des aliments acides comme alcalinisants, c'est une énorme erreur de raisonnement.
La formule de calcul du PRAL (la plus utilisée, celle de Remer et Manz) serait celle-ci :
PRAL (mEq/j) = 0,49 X protéine (g/j) + 0,037 X phosphore (mg/j) – 0,021 X potassium (mg/j) – 0,026 X magnesium (mg/j) – 0,013 X calcium (mg/j).
C'est un calcul qui part du principe que les protéines acidifient l'urine et que ces 4 minéraux sont les seuls éléments notables qui l'alcalinisent. En réalité les protéines sont amphotères : elles peuvent donner ou recevoir des ions H+, jouant un rôle régulateur.
De toutes façons, le pH de l'urine n'a aucune importance : c'est un déchet! Les pH des cellules et du sang n'ont rien à voir avec cette formule.
 
Les minéraux accusés dans les protéines sont le chlore et le soufre, eh bien regardons le chlore par exemple.
Le chlore pur se lie à l'hydrogène de l'eau qui l'entoure, formant effectivement des composés acides. Ceux-ci sont ensuite évacués dans l'urine, le chlore est donc bien acidifiant pour l'urine. Oui mais, ce faisant, il retire cet hydrogène de son milieu d'origine, rendant ainsi ce milieu plus alcalin. L'acide chlorhydrique formé puis évacué par l'urine permet donc d'alcaliniser le corps, en évacuant un trop plein d'acidité!
 

Conclusion logique

Si les protéines sont acidifiantes pour l'urine, c'est parce qu'elles sont alcalinisantes pour le corps, en permettant l’évacuation des ions H+.
D'autre part, l'acidification est un ajout d'ions H+.
 
Le fait de consommer des aliments acides comme les fruits et légumes est un facteur tout à fait négligeable dans un corps sain.
[En cas de grave défaillance pulmonaire ou rénale, les végétaux ajoutent de l'acidité à évacuer. Cependant rien ne me permet d'affirmer que les ions H+ apportés par les végétaux ont plus d'effets sur les pH internes que tous les nutriments et anti-nutriments qu'ils contiennent, leur index glycémique, ou que sais-je encore...]
 
Le PRAL n'a aucun intérêt, il faut choisir ses aliments selon les nutriments et les poisons qu'ils contiennent.

Peut-être est-il tout de même intéressant dans des cas très particuliers, comme certains types de calculs rénaux? A vérifier...

Date de dernière mise à jour : 15/06/2018

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires

  • Cécile
    • 1. Cécile Le 15/06/2018
    Bonjour test du commentaire
    Merci pour le site !

Ajouter un commentaire